Retour

Plaisir du Livre asbl

La Foire du Livre et du Vieux Papiers de Collection célèbre son Vingtième Anniversaire ! 

Début février 1986, il y a un peu plus de 19 ans, se tient pour la premiere fois au Cinquantenaire, la Foire du Livre et des Vieux Papiers de Collection dans le grand hall du Musée de l'Air.

Nous en devons l'idée et sa mise en oeuvre aux trois libraires qui imaginent et établissent quelques mois plus tôt (mai 1985) la Foire Internationale du Livre Ancien de Bruxelles en la salIe de la Madeleine et qui fut une grande réussite, dès la premiere é dition, apportant au petit monde des amateurs de livres anciens et de bibliophilie pure l'émergence d'un événement qui se situe a la hauteur de leur passion. 

Quelques mois plus tard, notre groupe de fondateurs allant au bout de sa logique, s'avise qu'il manque aussi un autre type de foire a Bruxelles afin d'élargir l'espace évènementiel au coeur du petit monde de la bibliophilie. 

Forts d'un accord avec les gestionnaires du Musée de l'Air au Cinquantenaire, nos organisateurs pointent rapidement le profil de ce que doit être cette foire : a savoir, un événement populaire, rassemblant le plus grand nombre d'exposants issus du petit monde du livre et du papier de collection, ayant lieu chaque premier samedi du mois, proposant un éventail éclectique du plus grand nombre de themes possibles offerts par le plus grand nombre d'exposants. 

C'est sur ces bases que débute la Foire du Livre du Musée de l'Air en février 1986.

Les débuts furent encourageants sans plus (une vingtaine d'exposants pour la premiere édition) mais le tam-tam du bouche a oreille fonctionnant a merveille, le nombre d'exposants augmente rapidement chaque mois, suivis par un public d'amateurs et de curieux de plus en plus nombreux. 

En quelques mois, les trente exposants sont dépassés et le public augmente en conséquence. La formule est souple aux libraires car a l'époque l'organisation du Musée l'Air (moins pourvu d'avions qu'actuellement) nous laisse rentrer avec nos véhicules jusqu' a nos stands par la grande entrée du Musée, donnant sur l'allée latérale, ce qui maintenant est tout a fait oublié. 

On peut dire que la foire, un an apres son ouverture, est tout a fait sur ses rails, elle ne cesse de grandir pendant les années qui suivirent, jusqu'au jour ou nous avons été mis au courant qu 'un probleme d' assurances, pratiquement insurmontable, nous met dans l'obligation d'aller voir ailleurs. 

Quelques mois plus tard nous emménagons au Musée du Tram a Woluwé (avenue de Tervueren), ce qui implique d'abord de remonter le courant, plusieurs parametres garants de réussite manquent au rendez-vous. D'abord, le quartier beauconp moins central que le Cinquantenaire nous excentre vers la périphérie de la ville, ensuite le parking insuffisant pour les visiteurs devient tres problématique a partir d 'une certaine heure, le parking pour les exposants est encore plus problématique parce qu' il faut se garer devant le Musée une premiere fois pour décharger le véhicule, faire rapidement place nette et trouver un emplacement souvent rare dans les mes adjacentes. 

Ces difficultés sur lesquelles nous n' avons pas vraiment prise révelent les limites de progression dans lesquelles la foire est enfermée a cet endroit.

Ce fut donc un grand soulagement lorsque, divine surprise, apres 2 ans du Musée du Tram, un accord intervient entre le Musée de l' Air au Cinquantenaire et la Foire du Livre afin de réintégrer nos anciens quartiers. 

Depuis lors, la Foire du Livre se perpétue au Cinquantenaire, ce qui lui a permis de se relancer apres l'intermede du Musée du Tram et d'avoir eu le temps de se redéployer positivement au niveau de l'organisation et de l'adhésion de nouveaux participants afin de mieux résister a la période un peu cahotique faite de hauts et de bas que nous vivons actuellement. 

Allons i pour les prochaines vingt ans. 

Le Comité

Retour